“Grâce à Fivory, les clients peuvent payer de petits achats sans cash”

Dépêchez-vous ! Il est encore temps, jusqu’au 16 octobre, d’aller passer un moment à Grand Train.  Ce gigantesque « playground »  éphémère pour petits et grands, installé pour les beaux jours dans l’ancien centre de maintenance de la Chapelle, dans le 18ème arrondissement parisien.

 

Un concept unique

Tout commence par une entrée qui ne paye pas de mine, mais il ne faut pas s’y fier. On aborde un escalier qui descend sans vraiment savoir où il va nous mener. On tombe alors sur toutes sortes de panneaux d’affichage. Un peu plus loin, un hangar monumental où trônent des locomotives. Suspendues également, des tenues de cheminots.

 

Grand Train  - 1

Grand Train  - Fivory

Nous voici donc à Grand Train, dans un site hallucinant de 6 000 m2, au cœur du patrimoine culturel des chemins de fer français. Mais, au-delà d’un espace d’exposition inédit, Grand Train recèle toutes sortes de trésors d’activités ludiques, pédagogiques et festives. Ici, un jardin partagé.

Là, un poulailler. Juste à côté, un espace pour les enfants, avec des tas d’ateliers rigolos. Egalement, un coin librairie, un salon de tatouage, une boutique vintage…

Grand Train  - Fivory

Et divers bars et restaurants proposant des jus et des bières, des lassis et des pâtisseries gluten free (Helmut New Cake), des pizzas (Roberta) et des grillades (The Asado Club), le tout à consommer dans un wagon désaffecté, autour d’une grande table d’hôte ou dans un transat posé sur les rails !

Grand Train  - Fivory

 

Le règne du cashless

Partout, des panneaux mettent en avant le principe de Fivory : tu télécharges l’application, tu entres tes données personnelles, et tu peux payer en un clic avec ton mobile. A la clé, 5 euros offerts aux nouveaux utilisateurs. Ça attire bien évidemment un monde fou!

Magda, au comptoir de la très branchée pâtisserie « gluten free » Helmut Newcake, témoigne : « Nous n’acceptons pas la carte bleue en-dessous de 10 euros. Du coup, grâce à l’application Fivory, les clients peuvent quand même régler de petits achats sans cash ».

Cyprien, son voisin du Dad Hot-Dog, renchérit : « Les clients sont d’abord très attirés par l’offre promotionnelle. 5 euros, ce n’est pas rien, cela fait un verre ou presqu’un hot dog gratuit ! Puis ils se familiarisent avec le procédé : c’est vrai que c’est pratique, rapide, efficace ».

 

Grand Train  - Fivory

 

Côté consommateurs, même son de cloche. Ainsi des propos recueillis auprès d’un groupe d’amis, tous trentenaires et enseignants, venus décompresser après une rentrée mouvementée :

Bastien apprécie le fait que « cela permet une logistique simple, on n’a plus à tirer avant la soirée une certaine somme d’argent en prévision de ce qu’on va dépenser ». Anna et Alice abondent dans ce sens : « C’est vrai, comme trop souvent les établissements ne prennent pas la carte bleue, on est habitué à avoir du liquide. Mais la plupart du temps, soit on n’en a vite pas assez, et on est coincé, soit on achète plus sous le prétexte qu’il nous en reste… Avec Fivory, on consomme ‘juste’, au fur et à mesure, selon nos envies réelles ».

 

 

Grand Train  - Fivory

Conclusion : embarquement immédiat !

 

26ter rue Ordener, Paris 18.

Du mercredi au dimanche, de 11h à 23h30. Jusqu’au 16 octobre.